Histoire de Saint Louis Sucre

2001 à nos jours

2001 : Acquisition de Saint Louis Sucre par Südzucker, premier sucrier européen.

2003 : Acquisition de la société polonaise Slaska Spolka Cukrowa S.A., Intégrée ensuite dans le groupe Südzucker

2005 : A Nassandres, Saint Louis Sucre produit des sucres enrichis en vitamine A pour le Nigéria
2006-2007
: Réforme du règlement sucre. Fermeture de l’usine de Guignicourt et des usines d’Eastern Sugar.
2007
: Début de la construction de la nouvelle usine de Roye Conditionnement
2008
: Mise en service du silo de 40 000 tonnes de Roye Conditionnement
2009
: le siège social de Saint Louis Sucre s’installe au Parc du Millénaire, Paris 19ème.
2009
: Inauguration de Roye Conditionnement. Mise en service de l’atelier de tamisage.

1968 – 2001

1968 : Constitution du groupe  Générale Sucrière à partir des sociétés Sucreries et Raffineries Bouchon et Pajot, Compagnie Nouvelle de Sucreries Réunies et Raffinerie Saint-Louis.
1968 : Création de la première Organisation Commune de Marché du Sucre (règlement sucre européen)
1970-73 :  Intégration  des sucreries d'Etrepagny, Roye et Aulnois.
1989 : Création d'une filiale de commercialisation du sucre : Eurosucre. 
1991 : Implantation en Europe de l'Est avec la création d'Eastern Sugar.
1992-96 : Acquisition des Société Sucrière du Nord-Est, Sucrerie Raffinerie de Bresles et Sucrerie de Marle.
1998 : Générale Sucrière devient Saint Louis Sucre.
2000 : Saint Louis Sucre commercialise directement ses sucres.

1878-1968

1878 : Création de la Société Nouvelle des Raffineries de Sucre Saint-Louis : deux sociétés et trois usines à Marseille.
1884 : L'usine de Saint-Louis est détruite lors d'un incendie.
1886 : Reconstruction de l'usine de Saint-Louis.
1894 : Premières exportations vers l'Afrique du Nord et le golfe Persique.
1918 : Les 26 sucreries ancêtres de Générale Sucrière sont en ruine.
1923 : Constitution de la Compagnie Nouvelle de Sucreries Réunies (dont Eppeville)
1924 : Création de l'Union Sucrière de l'Aisne (dont Aulnois).
1928 : Création d'une raffinerie au Maroc (la Cosuma) et de la Société Sucreries Marseillaises de Madagascar.
1930 : Démarrage d'un atelier de conditionnement à Eppeville.
1939-40 : Fermeture de la plupart des sucreries de l'Aisne, de la Somme et des Ardennes.
1950 à 1970 : Les usines s'équipent de diffuseurs continus.

1831-1878


1831 : Larreguy fonde une première sucrerie à Roye.
1850 : Création de la sucrerie Bostennes et Letombe à Ham.
1854 : Création de la sucrerie de Flavy-le-Martel (Ham) et de celle d'Henri Bertin (Roye).  
1856 : Création de la sucrerie Ulysse Lefevre à Roye.
1860-67 : Création des deux sucreries d'Aulnois.
1863 : Création de la raffinerie Maurin à Saint-Charles.
1864 : Création de la sucrerie d'Etrépagny par Arthur Le Bœuf, vicomte d'Osmoy.
1865 : Création de la SARL des Raffineries de la Méditerranée.
1866 : Henri Bergasse et un groupe d'entrepreneurs marseillais fondent la S.A. Raffinerie de Sucre de Saint-Louis.
1867 : Créations des sucreries de Nassandres (Emile Cartier) et de Montereau (Sté Théophile Pajot et Cie).
1872 : Absorption de la raffinerie Saint-Charles par la SA Raffineries de Saint-Louis.